Comment quitter Paris pour la province avec un bébé?

Comment quitter Paris pour la province avec un bébé?

En tant que parisienne, quand je suis tombée enceinte dans un contexte post-attentats, l’idée de quitter Paris pour Arles est devenue un choix vraiment tentant.

La papa de mon fils et moi-même étions d’accords: élever notre fils à Paris devenait compliqué. La grossesse peut se passer de 1000 façons, comme on l’a vu ici: http://superpoppins.com/comment-prendre-soin-de-moi-pendant-la-grossesse/

Voici les étapes que nous avons franchies en famille pour quitter paris pour la province avec notre bébé.

Enfin la province. BIEN mieux: la PROVENCE 🙂

1. Soyez d’accords sur l’endroit où vous voulez vivre.

Nous avions plusieurs critères:

  • plus de soleil; gagner en qualité de vie
  • un loyer moins élevé
  • des amis dans le coin
  • du travail pour tous les deux (lui travaille dans le milieu de la musique, moi dans la petite enfance comme vous le savez)
  • un ville un minimum culturel

Et donc ARLES remplissait toutes ces conditions pour nous.

2. Organisez-vous en avance.

Nous avons donc prévu l’accouchement à la Clinique des Lilas (93), et proches de ma famille. Et nous avons commencé à réfléchir à un endroit qui nous plairait à tous.

Au printemps nous avons fait un petit séjour pour nous assurer que notre choix était définitif. Nos amis étaient ravis qu’on débarque.

J’ai accouché le 27 Mai.

Nous avons eu quelques surprises et péripéties, que nous avons traversées, et nous ont rendus encore plus forts (ici on en parle).

Mon conjoint est venu à Arles le week-end du 15 Août afin de visiter un appartement. Il avait planifié 3 visites grâce au Bon Coin, une amie avait pré-visité un appartement qui nous avait particulièrement plu.. Le bail était signé le 16 Août.

Le 14 octobre, alors que notre fils avait 4 mois et demie, nous avons franchi le pas: et c’est la meilleure décision de ma vie.

3. Demandez de l’aide aux locaux/ à vos amis

Notre première amie a pu faire une pré-visite de l’appartement dans lequel nous vivons actuellement. Nous avons aussi par exemple été recommandé auprès de la nounou grâce à mon amie qui y faisait garder son fils. Et puis le samedi, elles nous ont indiqué les bons stands où aller au marché pour ne pas payer notre saucisson de taureau 8€ 🙂 Enfin, nous sommes heureux d’avoir pu organiser 3 galettes au mois de janvier avec les copains successifs.

Quitter ses repères n’est pas toujours aisé. Ce qui m’amène au point suivant.

Comment quitter Paris pour la province avec un bébé?

Comment quitter Paris pour la province avec un bébé?

 

4. Organisez vos finances.

Oui le loyer est moins élevé qu’à Paris, l’espace plus grand (actuellement nous avons 75 mètres carrés pour 800 € à Arles VERSUS 40 mètres carrés pour 1200€ à Paris). Mais pour obtenir l’appartement que nous voulions vraiment, nous avons proposé de payer un mois supplémentaire de loyer avant notre arrivée.

Quant aux salaires.  Ils sont BIEN moins élevés qu’à Paris. Dans mon secteur, la petite enfance, j’ai perdu environ vingt pour cent de mes prétentions salariales. Je viens de retrouver un poste en fonction publique, ce  qui fait que j’ai un petit salaire, MAIS j’ai plus de temps (pour développer Super Poppins, cela tombe bien ;-))

Quant à mon compagnon il monte sa boîte, donc il s’était organisé avec son employeur et avait anticipé une assurance chômage pour cette création.

L’argent m’aime bien, je sais qu’il reviendra 🙂

5. Répartissez les tâches.

Nous avons donc aussi la souplesse de l’emploi du temps, ce qui m’a permis de recommencer le travail sans stress: mon compagnon a visité les appartements, je me suis occupée d’EDF, SFR, la CAF, la nounou…

Mon conjoint, comme moi, avons tous deux trouvé notre intérêt particulier à cet intérêt général.

C’était un critère indispensable pour cette nouvelle aventure commune.

Financièrement, clairement, à l’heure où je vous écris, nous peinons un peu à joindre les deux bouts.

Mais ce n’est qu’une étape et toute la qualité de vie que nous avons gagné ne s’achète pas.

D’autre parts, mon travail est mal payé pour l’instant, certes, mais il me plaît, et c’est génial de reprendre une activité pour moi, maintenant que mon fils est chez la nounou à plein temps.

J’en profit beaucoup plus quand je le vois. Si nous perdons un peu en quantité de temps passé ensemble, nous gagnons BEAUCOUP en qualité de temps.

6. Attendez-vous à un petit choc culturel.

Ici, il n’y a ni Uber, ni Foodora.

Mais les gens disent bonjour dans la rue et ma pharmacienne prend au moins 20 minutes avec moi même si je n’achète que du Doliprane.

D’où l’importance du point précédent. Il me semblait important d’avoir des copains sur place afin d’avoir un petit lien social.
Alors en effet, nous ne trouvons pas tout à toute heure.

Mais nous pouvons aussi prendre le temps.

Marcher plus lentement.

Et cette lumière, ici, oh juste ciel.

Nous ferons probablement venir de copains parisiens pour la Féria de Pâques.

Et très bientôt nous allons aussi prévoir des week-ends à Paris en famille afin de reprendre notre dose d’effervescence et de pollution.

Mais très franchement cela ne me manque pas beaucoup.

Parce que regarder mon fils rire aux éclats quand le mistral souffle dans les arbres… Juste ciel, ce que cela vaut le coup!

Avec du temps et de la patience, promis, nous avons franchi le pas.

Je suis fière de nous.

On reprend tous ces conseils en vidéo sur la page Facebook de Super Poppins par ici.

Je serais heureuse de répondre à vos questions en cliquant juste ici 🙂

A bientôt pour de nouvelles aventures, bien à vous, Super Poppins 🙂

 

2 Comments
  • Lulu

    17 janvier 2018 at 14 h 24 min Répondre

    Hello!
    Ah mais c’est cool de te lire à nouveau!
    On a aussi déménagé de Paris vers le sud. Pas le même que le tien, vers l’ouest, Bordeaux. Tout comme toi/vous, je savoure la qualité de vie qui a grimpé de .. bien 10 niveaux! Sortir penard, se balader dans des parcs pas blindés, avoir des sorties nature facilement, circuler à vélo all the time, avoir un appart de 90m2 bien moins cher que notre 50m2 parisien, etc etc! 😉
    Je n’ai par contre pas remis les pieds à Paris depuis notre déménagement il y a 1 an! Parfois Paris me manque, la dynamique culturelle essentiellement, et puis Paris je l’ai toujours trouvée jolie! Je suis une vraie amoureuse de Paris! Mais n’empêche que je n’y retournerai vivre pour rien au monde actuellement! Avec un enfant, clairement,Paris perd bcp bcp de ses charmes! On ne profitait plus de la ville comme avant évidement ,sorties réduites de ..90% (on sortait tout le temps quand on était que deux) par contre on continuait de profiter de la densité difficilement vivable et des mini appart a prix hallucinant!
    Bref, on est aussi content de notre déménagement! Juste je pense que ça va me faire bizarre le jour où on se fera une virée parisienne! Je ne sais pas du tout si ça ira de l’ordre « mais comment faisait-on??? » ou « Ooooh Paris i’d missed you…;/ »

    Et sinon tu nous en diras plus sur ton nouveau job? Tu bosses dans quel type de structure?
    Bonne journée!

  • superpoppins

    17 janvier 2018 at 15 h 24 min Répondre

    Merci pour ton partage d’expérience, en effet, VIVE LE SUUUUUD 🙂
    J’en dirai plus sur le nouveau travail dès que le temps me le permet, bientôt, promis, en tous cas je l’espère!
    A très vite pour de nouvelles aventures!

Post a Reply to superpoppins Cancel Reply