enceinte je pleure

Enceinte, tout à coup, je pleure, pourquoi?

Jusqu’ici j’ai vécu la vie rêvée pour une femme enceinte (une preuve ici pour exemple: http://superpoppins.com/recette-dessert-parfait-enceinte-des-pancakes-de-pommes/ . Bien sûr, enceinte, je pleure, mais légèrement, rien d’inquiétant.

Et BOUM! D »un coup, dans le 7ème mois, je me suis mise à pleurer, mais VRAIMENT.  Je pleure, beaucoup, profondément et longtemps. Ce sont des pleurs archaïques, profonds et quasi inconsolables. Qu’est ce qui m’arrive?

Enceinte, je pleure, pourquoi?

Cette grossesse ne pouvait pas mieux se passer, à ma grande surprise.

J’ai eu de la chance jusqu’à présent.

Pas de nausées. Mêmes mes larmes étaient fantastiques. Je m’étais concocté un  programme femme enceinte pour s’organiser ET lâcher prise (oui, Super Poppins est à l’aise avec les contradictions), ici: http://superpoppins.com/programme-femme-enceinte-dialogue-parent-pro-de-la-petite-enfance/

J’ai pleuré bêtement devant une pub Amazon (celle où le maître achète un porte-bébé pour son chien). Honteux.

Mais ces larmes là étaient réconfortantes, douces, assez agréables. Comme une joyeuse nostalgie.

J’ai pleuré parce que j’étais heureuse.

Je le veux, je l’attends ce petit bébé que j’aime déjà, je bosse dur ma qualité d une maman, ici: http://superpoppins.com/qualite-d-une-maman-on-va-saimer/

J’ai pleuré parce que je me disputais avec mon compagnon.

J’ai commencé à préparer ma liste de ce qu’il faudrait pour l’accueillir, ici: http://superpoppins.com/bebe-1-an-comment-trouver-des-articles-de-puericulture-pas-cher-et-utiles/

J’ai pleuré devant des petits pyjamas mignons.

Mais là, dans le courant du 7ème mois, quelque chose d’étrange s’est passé.

Enceinte de 7 mois, je pleure pour AUCUNE raison particulière, et très, très, très profondément.

Des larmes d’une profonde tristesse et inconsolables.

Je me mets à pleurer la nuit, au milieu d’une insomnie. Ou bien cela me prend au milieu de la journée, pour RIEN.

Ah,  apprendre a etre maman, c’est tous les jours et pour toujours: http://superpoppins.com/apprendre-a-etre-maman-avant-propos/

Je réfléchis: je vois une acupuncteure en raison de mes maux de dos. Je lui pose la question, elle me dit qu’en effet, l’acupuncture peut soulever des sentiments profonds. Elle rectifie alors un peu le tir en me plantant des aiguilles dans l’axe poumons/cœur (c’est un truc apparemment?) Je sors en effet un peu plus joyeuse que d’habitude.

Mais les larmes continuent. Je demande aussi à ma prof de yoga. Qui me dit que dans la philosophie indienne, on a une partie de notre être qui est stable, dans cette vie, vers lequel on peut toujours revenir, et que tout état est de passage.

Cela m’aide un peu.

Je tombe sur un blog HILARANT (merci aux commentaires des lectrices), expliquant les raisons pour lesquelles des femmes enceintes ont pleuré: http://lamarieeencolere.com/2015/12/temoignages-grossesse-une-femme-enceinte-ca-pleure-des-fois-pour-rien/ Une grosse dédicace à celle, enceinte, qui pleure car elle voulait adopter un cochon de lait alors qu’elle vivait en ville. Génial.

comment être une bonne mère

comment être une bonne maman

J’en parle à ma psy. On évoque mon passé, évidement, elle me demande ce que j’en pense. Me rappelle qu’une grande séparation avec mon bébé va arriver au moment de l’accouchement.

En effet. Oui. Bon, on va se séparer, c’est vrai.

Mais en attendant je pleure. ET JE SUIS TRISTE. Et c’est diffus, inexplicable.

Et là je vois ma sage-femme.

Elle me dit qu’il est étonnant que cela soit si clair, si tôt, dans mon état…

Elle me dit:  » C’est normal enceinte, de pleurer, les larmes. Vous êtes en deuil.

En deuil de la personne que vous ne serez plus jamais.

Être enceinte n’est pas un petit bouleversement, c’est une révolution et les choses ne seront plus jamais les mêmes.

Enceinte, on pleure à cause des hormones, oui, mais pas que.

Réfléchissez.

Vous ne serez plus cette personne que vous étiez avant.

Quand vous aurez accouché, d’ici 5 semaines, vous serez encore une autre personne. La même, mais différente.

Vous êtes en avance, mais vous pleurez déjà la personne que vous avez été.

Vous avez une puissance incroyable, que vous ne soupçonnez pas, et vous allez donner la vie et à part Dieu, qui donne la vie?

Enceinte, on pleure, mais pour cela, voyons. Pour cette aventure, cette expérience FOLLE.

Ce super pouvoir absolu.

Quoi de plus irréversible que de donner la vie à part donner la mort?

Le sexe faible?

Mais laisse-moi rire.

Vous ne pleurez pas par faiblesse, vous pleurez par lucidité.

Parce que vous vous dirigiez inéluctablement vers ce changement.

Mais c’est une chouette aventure. »

Et bien depuis ce petit dialogue, enceinte, je pleure encore. Mais cela va mieux. Je me sens vulnérable mais pas fragile, je sens ma force au fond de moi, mon super-pouvoir de donner la vie.

La force de mon fils à naître. L’aventure incroyable qu’on est sur le point de commencer à vivre en tant que famille, avec son père, tous les trois.

Et tout doucement, mais sûrement, l’envie, la vie dépasse la peur, les pleurs.

Je suis un souffle de vie, et je la porte au creux de moi.

Rien n’est plus beau, plus fort, plus essentiel que cela.

 

 

 

 

 

enceinte
4 Comments
  • Alicia Gribouille

    23 avril 2017 at 13 h 38 min Répondre

    Très bel article !
    Bravo.
    Ps : je suis Alicia Gribouille et j’ai enfin répondu à ton com sous ma note sur ma FC (j’ai eu du mal à revenir sur ma note) et ravie de voir que ta grossesse se passe bien.

    • superpoppins

      23 avril 2017 at 18 h 12 min Répondre

      Merci et bienvenue 🙂

  • Lulu

    2 mai 2017 at 17 h 06 min Répondre

    Coucou! et déjà gros hug à toi! Rhha ça m’énerve de ne plus être à Paris, je t’aurai inviter à boire un coup! Et ca me fais penser que tu devais nous faire un ptit topo sur votre bougeotte à Arles après la naissance de Junior! Pourquoi/comment/l’excitation&les craintes éventuelles, tout ça tout ça ! Si si si, t’avais dit!
    y a un truc qui est complètement fou je trouve, c’est le changement émotif que perso je connais depuis j’ai un petit! Avant j’encaissais pas mal, un film triste, un bouquin frisson, j’étais émue dans le 1er cas, inquiète dans le second, en mode « j’ai un coeur quoi » 😉 ; mais depuis que j’ai mon fils… Pouaaaaah! Je ne suis plus émue, mais BOULEVERSEE!! ET tu vois c’est pas qu’une question d’hormones de grossesse et tout hein! J’ai accouché y a 2 ans tout pile!!!! Je crois que de sensible, je suis pas dans le camp des ULTRA sensibles!
    Un psy c’est une bonne idée je trouve, j’ai jamais franchi le pas, je sais pas comment on trouve un psy.. Déjà trouver un dentiste c’est compliqué pour moi, alors un psy et ce que ça raconte d’intimité, je ne me vois pas ouvrir les pages jaunes..
    A la bisette a toi à Junior!

  • superpoppins

    2 mai 2017 at 18 h 35 min Répondre

    Merci pour ce doux message 😉 Depuis ce billet, j’ai repris le pouvoir, OUF! Les larmes reviennent, mais plus douces, moins inquiétantes que cela n’a pu être. Et puis je relativise, grâce aux pros qui m’accompagnent. Vive l’accompagnement pluridisciplinaire ✌️ Mais en effet, le psy, ce n’est pas pour tout le monde. Moi cela m’aide (en plus du yoga, acupuncture, massage enfin toussa toussa lol). Pour Arles, le déménagement est pour l’automne. Parce qu’il y a du soleil, mon mec est fan et j’y ai des amis. Je pourrais mieux en parler quand on y sera; il y a pas d’événements qui s’annoncent avant, un pas après l’autre 😉 Mais oui, j’en reparlerai quand on y sera!

Post a Comment